Conseils pour le choix du taux de votre prêt immobilier

358
Vues
taux immobilier

La conjoncture est bonne pour investir dans la pierre. Vous avez ciblé un bien. Lancez-vous !

Ayez une bonne capacité de remboursement

Tous les experts des organismes et sites de crédit sont unanimes à reconnaître que l’accord dépend en grande partie de la capacité financière du demandeur.

Le prêteur évalue aussi l’importance de votre apport personnel synonyme que vous jouissez d’une grande capacité d’épargne nécessaire et que vous disposez de revenus suffisamment fournis dans ce type de prêt qui se joue entre 10 ans et 30 ans. Voire plus.

Faites un choix réfléchi sur le type de taux

Le choix d’emprunter à taux fixe et à taux variable est essentiel. Avec le taux fixe, tout est connu d’avance. Le taux ne change pas durant la durée du prêt quelque soit les variations, baisse ou hausse, sur le marché de l’immobilier. Vous maitrisez dès le début le montant, le TAEG, les mensualités, le coût total du prêt.

Evidemment que même si le taux sur le marché est en baisse notable et intéressante, cela n’impactera pas positivement votre prêt immobilier. Mais 90% des emprunteurs en France font confiance au taux fixe.

Le prêt à taux variable ou révisable est tout autre. Il varie en fonction de l’indice de référence. En France, les banques appliquent l’indice de référence Euribor.

Le coût total du prêt n’est pas connu. L’indice monte, le taux monte, le crédit renchérit. L’indice descend, le taux descend, le crédit devient moins cher. Mais généralement, au départ, le taux variable est moins cher que le taux fixe.

Ecoutez les consignes de votre courtier

Les banques proposent souvent le taux variable. Elles font miroiter l’avantage que procureront les prochaines éventuelles baisses.

Vous devez avoir un courtier professionnel et écoutez ses conseils. Tout courtier estime que le taux variable n’est intéressant que si et seulement si l’écart entre l’indice de référence pour le taux fixe et le taux variable est supérieur à 6%.

Le taux variable reste une option pour les prêts à court terme de moins de 8 ans. Mais pour avoir un taux attractif dans ce scénario, vous devez disposer d’un très bon dossier.

Sachez toujours maitriser les risques

Il existe une disposition pour diminuer les risques pour le prêt à taux variable. C’est le plafonnement du taux d’intérêt. Le taux est révisable mais entre une fourchette établie qui fixe une limite à la baisse comme à la hausse. Cela s’appelle le taux capé. Le cap va généralement de 1% à 2%.

Il existe une astuce pour le prêt à taux fixe si vous trouvez, plus tard, que le taux en cours sur le marché est très bas. Vous procédez au rachat de votre prêt immobilier.

D’autres critères que vous pouvez maitriser par une simulation de prêt immobilier gratuit sur un site spécialisé, come le nôtre, sont à prendre en considération. C’est le cas de l’assurance emprunteur. Il est indispensable pour couvrir le remboursement. Cela concerne aussi, la garantie ou l’hypothèque.