Entreprendre aux USA : les conseils pour réussir

122
Vues

Pour beaucoup d’entrepreneurs, le pays de l’Oncle Sam est l’endroit rêvé pour démarrer un business. Aux Etats-Unis, la procédure administrative pour créer une entreprise est relativement plus simple par rapport à la France. Toutefois pour bien réussir votre implantation, il est important de connaître certaines spécificités liées au contexte américain. Vous aurez notamment besoin de bien réfléchir à votre stratégie d’implantation, d’effectuer les démarches nécessaires pour obtenir un visa adapté à votre profil d’entrepreneur et enfin choisir le statut juridique de votre entreprise.

Bien réfléchir à sa stratégie d’implantation

Pour commencer à entreprendre aux USA, il faut avant toute chose procéder à l’élaboration d’un business plan solide. Ce business plan doit inclure une étude de marché qui doit renseigner sur la stratégie que vous allez déployer pour la pénétration du marché que vous ciblez. Il existe différentes possibilités au niveau de l’implantation : vous pouvez démarrer votre activité sans créer de manière effective la société et vous limiter à la création d’un site web en anglais comme vitrine de vos produits et services. Vous pouvez également vous attacher les services d’un représentant sur place qui soit en mesure de nouer des contacts avec vos fournisseurs et clients. La dernière option renvoie à l’implantation physique sur le sol américain.

Le choix du visa

C’est une des parties les plus délicates du projet d’entrepreneuriat aux USA, vous ne pourrez pas en effet, faire l’économie de démarches, parfois longues et fastidieuses, pour l’obtention de votre visa. La loi américaine prévoit plusieurs types de visas. Le choix du visa dépendra en partie de vos possibilités d’investissement. Pour un entrepreneur, trois options de visa sont offertes : le visa E-1  (visa « Echanges commerciaux »), le visa E-2 (visa « investisseur ») ou le visa L-1 (visa « Transfert intragroupe »). Le visa le mieux indiqué pour les entrepreneurs est le visa E-2 pour lequel il faut prévoir un investissement minimum de 100 000 dollars.

Choisir la forme juridique de son entreprise

Il existe majoritairement quatre formes de statuts juridiques pour les entreprises aux Etats-Unis. On a en premier lieu, la « Sole Proprietorship » qui est adaptée pour un auto-entrepreneur ou un travailleur indépendant. On peut citer la « Partnership » qui peut être constituée dès que deux associés au moins se réunissant pour créer une entreprise. On peut évoquer enfin la « Corporation » et la « Limited Liability Company »(LLC).

Noter cet article
Rédactrice professionnelle depuis 7 ans, je dispose d'un vivier important d'informations et d'astuces de la part de professionnels, d'entreprises et de particuliers. Je peux à ce jour parler de nombreux sujets pour proposer à mes lecteurs des articles diversifiés et de qualité.
Partager