Créer son entreprise en profession libérale

745
Vues
Créer son entreprise en profession libérale

Une activité libérale se résume par la mise à disposition de ses compétences, de ses diplômes et son savoir-faire, à l’inverse des autres types d’activités qui reposent sur de l’artisanat ou de la vente. Un statut à part qui nécessite des interrogations quant au lancement de l’activité.

Le statut de professionnel libéral

L’activité libérale est soumise au régime discal des BNC (bénéfices non commerciaux) et doit être déclarée auprès de l’URSSAF, qui endosse le rôle du centre des formalités des entreprises. Il s’agit d’une structure individuelle qui peut accueillir certaines professions réglementées (voir la liste complète) comme les médecins, les infirmiers, les avocats ou les autres professions nécessitant de s’enregistrer auprès d’un syndicat professionnel ou d’un Ordre.

Plutôt que d’exercer son activité en libéral, un créateur peut choisir la forme de la société, il devra pour cela choisir entre les différents types de sociétés lors de la déclaration d’activité, à savoir l’EURL, la SARL, la SA, SAS, etc… On peut également voir certaines professions libérales en SCP ou SEL.

Les conseils à savoir sur la profession libérale

Toutes les instances administratives et financières conseillent aux professionnels libéraux de se constituer un matelas financier, c’est-à-dire de disposer d’une trésorerie avant lancement car les activités sont souvent saisonnière sur certaines professions et les charges peuvent parfois surprendre les créateurs d’entreprises.

Le CFE (centre de formalité des entreprises) peut informer les créateurs sur les différents types de sociétés à choisir, ce qui permettra de faire le bon choix. Se lancer, en statut de professionnel libéral ou non, est avant tout un projet, humain comme professionnel. Il faut donc être motivé et confiant dans son projet entrepreneurial, les doutes ne doivent pas s’immiscer au sein de l’activité de l’entreprise.

La trésorerie, le cheval de bataille des professions libérales

Disposer d’une trésorerie est un atout indispensable dans ce type d’activité, d’autant que les prélèvements de l’URSSAF sont répétés et parfois importants, il faut donc pouvoir jongler entre dépenses et revenus, d’autant que dans certaines activités, les règlements peuvent prendre quelques mois.

De nombreux professionnels libéraux ont recours au crédit pour financer leur trésorerie ou un éventuel passage à vide, ce qui évite d’avoir des impayés auprès du RSI. Il ne faut pas accumuler les dettes et se retrouver en incapacité de paiement, dans ce cas de figure le rachat de crédits est également une opération à prendre en compte.

Globalement, lancer son activité est un projet passionnant pour bon nombre de professionnels libéraux, il ne faut pas hésiter à s’informer, à contacter les services compétents pour ne pas avoir de mauvaise surprise et lancer son activité en toute sérénité.

Spécialiste du web depuis plus de 10 ans, j’ai su évoluer au gré des technologies en parcourant plusieurs domaines comme la finance, l’immobilier et l’économie. Mon parcours et mes retours d’expériences vous apporteront, je l’espère, de véritables conseils et des informations pratiques. Au plaisir de vous voir sur un prochain article ;-)

Partager