Les garanties optionnelles proposées par une assurance de prêt

46
Vues
assurance immobilier

Dans la pratique, il n’existe aucun texte qui oblige l’emprunteur à souscrire à une assurance de décès-invalidité quand celui-ci contracte un prêt immobilier. Cependant, il va sans dire que l’assurance de prêt est fortement conseillée, car peu d’établissements accepteront de financer le prêt sans cette garantie. C’est la même chose pour l’assurance perte d’emploi. D’ailleurs, pour ce cas, l’emprunteur n’aura pas de mal à trouver un prêt même sans cette garantie. Sa souscription est vivement recommandée, car si l’emprunteur venait à perdre son travail, il ne pourra pas rembourser son crédit.

Les garanties incontournables d’une assurance de prêt pour avoir un crédit

Pour avoir un crédit immobilier, à titre d’exemple, l’emprunteur ne pourra pas faire l’impasse sur la garantie décès. L’assurance intervient en cas de décès de l’emprunteur. Il incombera à l’assureur de s’acquitter de l’intégralité du capital restant dû auprès de la banque ou de l’organisme de prêt.La garantie invalidité est également incontournable. Cette couverture anticipe la prise en charge d’une partie des mensualités de l’emprunteur en cas d’invalidité. Celle-ci est calculée selon le niveau d’invalidité, qui sera prononcé par un praticien professionnel. En cas d’éventuel désaccord, l’emprunteur peut réclamer une contre-expertise.La garantie incapacité de travail est tout autant indispensable,toujours pour avoir un prêt immobilier. Elle assurera le règlement des mensualités si l’on constate une incapacité de travail de l’emprunteur. Elle n’assure son intervention que durant une période bien précisée dans le contrat, comme expliqué sur le site emprunt.info

Les vérifications à faire avant de signer une assurance de prêt

Quelques points doivent être passés au crible avant de signer un contrat d’assurance de prêt immobilier. Le premier serait le délai de carence. C’est la période déterminée par le contrat, qui débute le jour de la souscription. Durant ce délai de carence, la garantie ne s’applique pas. Il peut s’étendre de 6 mois à un an, et est différent d’un contrat à un autre. Le deuxième point à vérifier est le délai de franchise. C’est la période qui suit l’apparition de l’événement couvert par le contrat (soit le sinistre). A l’issue de ce délai de franchise interviendra la prise en charge. Ainsi, l’assureur vérifiera les modalités de prise en charge, pour empêcher les cas de fraude.

Le niveau de prise en charge, les garanties et les tarifs

Le niveau de prise en charge n’est pas le même pour toutes les assurances. Certains contrats peuvent mettre à disposition un remboursement total en cas de perte totale d’autonomie. Cependant, certaines garanties ne seront appliquées qu’en cas de décès. En ce qui concerne les garanties proposées, certains assureurs ne proposent pas la garantie d’assurance de perte d’emploi. Côté tarifs, le montant de l’assurance est dépendant du nombre de garanties souscrites. En toute logique, plus elles sont nombreuses, plus le prix sera important. Dans tous les cas, il est toujours pertinent de prendre le temps de bien comparer les offres.

Julie, 32 ans, mère de deux enfants. Je travaille dans une banque depuis 5 ans. Finance, économie et immobilier sont mes domaines de prédilections, et je suis ici pour partager avec vous conseils, infos et astuces dans sur ces sujets.
Partager